Le doute qui trahi les Parents en Afrique.

James Mamert

Created 6 months ago

En Afrique, la majorité des gens souffrent d'une maladie que nous allons découvrir avec preuve chers lecteurs. En Afrique, il faut reconnaître que la majorité des parents aiment plus faire des expériences personnelles• que professionnelles• . De peur que les gens découvrent leur faiblesse, ils aiment pas se mélanger. Nous n'avons pas une culture des opportunités en nous d'où c'est marginalisé or la meilleure manière de bien réussir dans la vie, c'est de fonctionné dans une communauté où, les gens vous critiquent, vous félicitent et vous allez devenir meilleur. Pour moi, faire une expérience personnelle , c'est s'enfermer avec ses connaissances, c'est de ne pas croire aux opportunités , de croire que sa situation est déjà bien. Comme ça, vous devenez l'esclave de quelqu'un parce-que vous n'aurez jamais l'information qui vous donnera une belle réussite. Ça fait parti de l'ignorance africaine. Faire une expérience professionnelle, c'est se laisser aux opportunités, en profiter pour écrire sa propre histoire. Vivre dans une communauté où il faut souvent accepter être le plus faible, apporter des solutions à des problèmes. Il faut beaucoup aider pour connaître le bonheur et le malheur dans la vie. La majorité des parents en Afrique font partir du premier groupe et cela affecte leurs enfants peu importe leur talent sans oublier le système scolaire de robot que nous avons. J'espère là maintenant que vous comprenez pourquoi nous avons un doute qui trahi les Parents en Afrique. ©jamesmamert #mamertofficiel